• IMAGINONS!

    IMAGINONS OUI IMAGINONS !

    Oui imaginons que le NON

    l'emporte !

    OUI !IMAGINONS QUE LA FRANCE VOTE NON !

    NON SEULEMENT J'IMAGINE QUE LA FRANCE VOTE NON !

    MAIS J'ESPERE QUE LA FRANCE VOTERA NON LE 29 MAI!


    Imaginons que le Peuple de France dise NON, IL ne fait pas de doute que le message sera entendu par les autres peuples européens qui comme celui de France n'a rienà attendre du libéralisme ambiant .

    De l'intervention de Chirac , je retiens son mépris de la démocratie ! Quand on consulte le peuple , c'est au peuple de décider ! Le peuple de France ne doit pas se prononcer en fonction des pressions des gouvernements européens qui respecte La France que si elle va dans le sens convenu d'avance

    Voici les propos de Chirac
    " Tout en précisant "respecter l'avis de tout le monde" - et notamment celui des "gens qui sont contre l'Europe" -, le chef de l'Etat a réaffirmé que les adversaires de la Constitution européenne prenaient le risque d'"affaiblir" la France sur la scène européenne et internationale.

    "
    Imaginez que la France dise 'non'. (...) Quelle serait demain la position de la France dans les Conseils européens pour défendre ses intérêts et ses valeurs, quelle serait demain sa position au G8 (...) quel sera le poids de la France, quelle sera la voix de la France à l'Onu en septembre?", a-t-il lancé.

    "Si l'on n'adopte pas la Constitution, l'une des premières conséquences, c'est que non seulement on reste dans le passé, un passé par ailleurs critiqué, mais que l'on s'affaiblit considérablement", a-t-il souligné.

    Jacques Chirac, qui s'est dit "étonné" par "la mauvaise foi" de certains arguments des tenants du "non", a jugé "absurde" l'hypothèse d'une suspension de la ratification du Traité constitutionnel. "C'est une position particulièrement méprisante et arrogante que de vouloir dire, 'si on s'arrête, tout le monde s'arrête'".

    Il a réaffirmé qu'il n'y avait "pas l'ombre d'une chance" de renégociation du nouveau traité de Rome. "La renégociation, ça n'existe pas, il n'y a pas de plan B", a-t-il affirmé."


    Si le peuple vote non , La France aura la Force de son peuple !



    »  


  • Commentaires

    1
    dacabou
    Samedi 7 Mai 2005 à 17:13
    oui a la constitution
    oui a la constitution vos arguments contre sont pourris !! PS : ton blog est nul
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :