• Maintenons la pression

    Dans l'unité , maintenons la pression

    En espérant que les syndicats ne tomberont pas dans le panneau!

    IL N'Y A QU'UN SEUL MOYEN DE FAIRE RETOMBER LA PRESSION !


    C'est de renoncer à la réforme des 35 heures et de négocier des augmentations salariales qui ne soient pas ridicules !

    medium_10_mars.2.jpg



    Cédera ? Cédera pas ? Vendredi soir, Jean-Pierre Raffarin n'avait toujours pas décidé de lâcher du lest pour permettre au ministre de la Fonction publique, Renaud Dutreil, de renouer le dialogue avec les syndicats. La veille, au démarrage de la manifestation parisienne (Libération de vendredi), un des principaux leaders

    syndicaux de la fonction publique expliquait clairement la règle du jeu : «Avec 0,8 %, on entre en négociation. Cela permet de garantir le pouvoir d'achat en 2005, et on peut commencer à discuter du reste.» Le coût de ce ticket d'entrée ne serait pas exorbitant : 300 millions d'euros en 2005, 600 millions en année pleine. C'est quinze fois moins que ce que la bonne surprise de la croissance à 2,3 % en 2004 a rapporté en «cagnotte fiscale».



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :