• SARKOZY UNE DROLE CONCEPTION DU DEVOIR

    Sarkozy: j'ai "fait mon devoir" en expulsant le squat de Cachan







    Si je ne doutais pas un seul instant de l'ambition politique du petit Nicolas et de son goût immodéré pour les médias et les caméras , je reste méduse par son sens du devoir !




     Evoquer aujourd'hui l'urgence d'une expulsion pour raison de sécurité après trois ans d'attente de relogement , Choisir le moment de l'intervention avec la présence des caméras pour faire un coup de force avec reconduite à la frontière ou dans un centre de rétention , ce n'est pas le sens du devoir mais l'utilisation à son profit de la loi et des forces de police pour démontrer à son électorat que malgré les quelques régularisations acceptées avec beaucoup de réticence , il restait le rempart à l'invasion de ces sans papiers !




    Drôle de conception du sens du devoir et que dire du respect de la dignité de ces êtres humains!




     




    Non Monsieur Sarkozy vous n'avez pas




    l'étoffe d'un homme d'Etat ni  celle d'un




    homme de coeur !


  • Commentaires

    1
    Enos
    Dimanche 20 Août 2006 à 21:22
    Dans les hautes fonctions opérationnelles, l'émotivité ne peut pas être un critère. Cela peut meme être dangereux.
    Etre un homme coeur n'est pas forcement le critere essentiel pour etre un homme d'etat. Ca serait meme le contraire tellement dans ce cas, il faut savoir prendre de la hauteur et de l'abnegation. Quand a Sarkozy, a part faire le beau devant les caméras aucune capacité n'est pour l'instant démontré. Comme son clone de gauche d'ailleurs. Tout ça sent le néant.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :